4 Août 2019 à 13h17 - 138

Le permis bateau Français : combien ça coute ?

Il faut savoir que le bateau est une activité qui fascine encore tout le monde aujourd’hui, même ceux qui s’y sont déjà prêté maintes fois. Néanmoins, en dehors du coût de l’achat d’un bateau qui n’est pas donné, il faut aussi comprendre que pour pouvoir se mettre à la barre d’un bateau en France, il est impératif d’avoir le permis.

Les permis bateaux en France

Il faut savoir que la France est un pays qui regorge de voies navigables en son sein, ce qui fait qu’il nécessite aussi différents types de permis, pour pouvoir naviguer paisiblement, sans avoir à se frotter à la loi. Pour cela, il y a donc le permis fluvial, qui comme son nom l’indique, est indispensable pour pouvoir flotter en eau douce, lac et fleuve. Puis, il y a le permis maritime ou permis côtier, celui qui permet à tous de voguer tranquillement à travers la mer, sans avoir à subir aucun désagrément. En plus du fait qu’il est assez facile de louer un bateau porquerolles sur le marché en ce moment.

Avoir son permis bateau en France

Effectivement, au lieu d’avoir à débourser une fortune constante dans l’investissement d’un bateau personnel, il est plus judicieux pour tous d’économiser, en optant pour une location de bateau. Une pratique qui commence à se faire connaître massivement sur le marché actuellement. Toutefois, il faut savoir que pour naviguer en France, que ce soit en mer ou en eau interne, le permis est requis. Et pour avoir le permis côtier, il faut compter environ 500 euros avec les droits et les timbres, en plus de 200 euros et quelques, pour la formation théorique. Le permis hauturier nécessitera ensuite jusqu’à 600 euros de plus, plus les droits d’inscription. Et quant au permis en eau intérieur, en dehors des droits d’inscription, il faut encore compter entre 600 et 2 000 euros.

Evidemment, face à ce tarif, il est normal que personne ne veuille plus se lancer dans l’achat d’un bateau actuellement. Sans oublier qu’il est possible de louer un bateau avec un skipper, ce qui n’est pas si mal.